Le projet a permis de sensibiliser les membres de la communauté des minorités raciales sur les questions touchant les matières importantes et de renforcer leurs capacités à l’accès à la justice canadienne.

Le projet a été très bien accueilli par les membres de la communauté dans son ensemble. Les membres de la communauté ont été très attentifs aux sujets exposés par les consultants. Ils ont assisté massivement aux différents ateliers organisés sur les quatre thèmes présentés au fur et à mesure que nous exécutons les activités du projet.

Les membres de la communauté ont manifesté leur intérêt en participant activement pendant les périodes des questions, en soulevant plusieurs aspects importants touchant leur vie courante.

La durée de question a été dans la plupart de temps prolongée pour répondre à plusieurs questions posées par les participants. Nous signalons que nous parlons d’une communauté dont la grande partie des membres a vraiment besoin d’information pour bien mener leur vie et régler leurs différends en accédant à la justice canadienne, au lieu de voir leurs droits bafoués sans conséquence aucune.

Chaque thème a intéressé les membres de la communauté des minorités raciales francophones participant aux ateliers. Ce qui justifie les prolongations faites durant la période de questions. Plusieurs membres ont confirmé avoir été discriminés sans qu’ils ne puissent ni s’en rendre compte ni savoir revendiquer leurs droits les plus légitimes dans le milieu d’emploi, dans la consommation des biens et de services et dans la location des maisons d’habitat.

Le thème d'harcèlement a été le sujet le plus discuté, qu'il s'agisse des hommes ou des femmes. Nous avons remarqué que la sensibilisation sur les mentalités, les mœurs et la culture canadienne est très capitale pour cette communauté du fait que la plupart de ses membres, surtout les hommes, vivent à cheval entre deux cultures.

Nous rappelons que le projet touchait les thèmes suivants : 

  • Droits et responsabilités de locataires et bailleurs ; 3 sessions
  • Droits et responsabilités dans le milieu de travail et la discrimination ; 3 sessions
  • Le harcèlement sur toutes ses formes et les conséquences juridiques ; 3 sessions
  • Droits et responsabilités des consommateurs ; 3 sessions

Nous avons réalisé 12 ateliers sur les quatre thèmes prévus, avec succès et à la satisfaction des membres de la communauté des minorités raciales francophones dont la grande partie participaient pour la première fois à ces genres d’ateliers d’information.

Nous avons réalisé 12 ateliers et atteint 312 participants, dépassant ainsi les indices de mesures fixés.

Les participants aux ateliers ont exprimé leurs satisfactions verbalement à la fin de l’atelier, en remerciant vivement les consultants et en applaudissant tout en réclamant plus ce genre d’ateliers. Ils ont aussi déclaré sur les fiches d’évaluation avoir augmenté leurs connaissances et être mieux informés, tout en devenant capable d’accéder à la justice canadienne.

Le déroulement des ateliers était très interactif et participatif ; ceci démontrant l’intérêt des participants pour les informations qu’ils recevaient.

Donc :

  • 312 participants de la communauté des minorités raciales francophones ont reçu les informations opportunes et capitales pour accroître leurs connaissances en matière de l’accès à la justice.
  • 312 participants de la communauté des minorités raciales francophones s’expriment sur les fiches d’évaluation être mieux préparés et capables d’accéder à la justice canadienne
  • 312 participants de la communauté des minorités raciales francophones disent comprendre la culture canadienne et savent comment revendiquer leurs droits et surtout comment respecter les droits des autres en vivant ainsi comme des bons citoyens.

Plusieurs outils ont été développés pour arriver à ces résultats. Nous avons développé entre autres, les outils d’ateliers sur les quatre thèmes retenus, et enrichis au fur et à mesure en fonction des questions posées par les participants durant la période des questions. Ces outils déjà postés sur notre site, nous serviront pour l’information des membres de la communauté dans un sens assez large.

L’Auberge francophone tient à remercier le Ministère de la Justice Canada pour avoir bien voulu financer ces activités; qui ont accru les connaissances des membres de la communauté cible, qui ont bénéficié de ces informations capitales pour accroître l’accès à la justice canadienne.

La Direction